Un sujet que je n’avais pas encore abordé ici mais ailleurs. C’est après un petit échange avec Julie qui se reconnaîtra que je me suis souvenu de cet article écrit il y a 5 ans pour « Multiples en Marche N°32, Bulletin trimestriel de jumeaux et plus l’Association du 87,23,19 (avril-mai-juin 2007)

  •  A ne pas confondre avec les huiles végétales (amande douce, olive…) qui peuvent être appliquées directement sur le corps.
Les huiles essentielles pures et 100% naturelles, sont de puissants concentrés végétaux qui renferment des substances chimiques potentiellement dangereuses. Elles possèdent des propriétés thérapeutiques précises et leur utilisation exige d’indispensables précautions et une certaine connaissance de leur propriétés avant de se lancer. 

  • Peu d’HE peuvent être appliquées directement sur la peau. Certaines étant particulièrement agressives, on les mélange à une base d’huile végétale. La plupart des Huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l’eau, il faut donc toujours utiliser un dispersant, un support, solubol, huile ou gel lavant neutre, sinon elles risquent de provoquer des brûlures sur la peau.
  • Il vaut mieux choisir des huiles essentielles de qualité et les utiliser avec modération et précaution même si elles paraissent chères à l’achat puisqu’on en utilise très peu à la fois.
  • Respecter les indications et les mises en garde mentionnées sur les conditionnements.
Il faut toujours rester prudent quand à leur utilisation. Je les utilise donc avec grande précaution et parcimonie. Certaines HE peuvent en effet être irritantes pour les peaux sensibles ou créer une réaction allergique.

  • Dans tous les cas, il est préférable d’effectuer un test cutané : une goutte d’HE dans une cuillère d’huile végétale (d’olive par ex.), dans le creux du bras, laisser agir 24 h, et laisser tomber son utilisation si réaction.
Elles doivent êtes tenues hors de portée des enfants car elles peuvent être fatales dans certains cas si avalées, même en toute petite quantité. 
Dans une chambre de bébé ou d’enfant, ne pas diffuser plus de 10mn et seulement quand il est absent. 

Par principe et par mesure de précaution, l’usage des huiles essentielles est déconseillé voire à proscrire pour les femmes enceintes, allaitantes, les personnes souffrant d’allergie, asthme, épilepsie, trouble cardiaque ou ayant des pathologies graves.
Sauf avis médical, par principe et par mesure de précaution il est aussi déconseillé de les utiliser chez les bébés et les enfants de moins de 6 ans voire 7 ans, ni chez les personnes âgées. On a trop souvent entendu parler de cas d’enfants souffrant de convulsion après utilisation de baumes aux Huiles Essentielles… [Les avis divergent selon les auteurs quant à l'âge minimum pour les enfants, certains les utilisent dès la naissance, d'autres 30 mois ou 6 ans... Perso j'ai utilisé très peu d'HE en dessous de 6 ans pour ne courir aucun risque, mais ce sujet sera abordé dans un autre post...]
Et pour tous les cas cités dessus sans avis médical ou d’un aromathérapeute…

Un simple exemple, il faut savoir qu’il faut être très prudent avec l’HE de niaouli et les enfants en bas âge, je la déconseillerais pour les enfants de moins de 7 ans… A l’usage elle peut être responsable entre autre de la désensibilisation de l’odorat.

  • Préférer l’HE de Raventsare (Cinnamomum camphora sb 1,8-cinéole) cette huile est extrêmement douce et dénuée de toute toxicité (aux doses physiologiques). A ne pas confondre avec l’HE de Ravensara aromatica Sonnerat.
  • Ou alors l’HE d’Eucalytus smithii qui est souvent considérée comme la plus douce des huiles essentielles d’eucalyptus, ce qui rend son emploi plus facile, notamment auprès des personnes sensibles.
  • Ou bien encore l’HE d’Eucalyptus Radié…
  • A proscrire absolument pour les enfants l’HE d’Eucalyptus Globulus
Un petit rappel concernant les Huiles Essentielles à l’usage des bébés et des enfants :

AVERTISSEMENTS IMPORTANTS

Par mesure de précaution, les huiles essentielles ne doivent jamais être administrées par voie orale sans avis médical ou consultation d’un aromathérapeute.

Avant toute utilisation, il est préférable de les diluer au préalable. Cet avertissement est particulièrement valable en ce qui concerne les tout-petits.  Au contact des yeux et des muqueuses, une essence pourrait entraîner des lésions graves sinon irréversibles.

Si vous utilisez des HE pour des enfants, il faut impérativement réduire les doses d’HE d’au moins de moitié par rapport à un adulte.

  • Attention, même diluées, la plupart des huiles essentielles sont trop puissantes pour la peau d’un nouveau-né.
UNIQUEMENT A TITRE D’INFORMATION

  • Rappel : l’aromathérapie n’est pas une médecine douce !
  • Un dernier point : l’usage des huiles essentielles est devenue très à la mode depuis quelques années et des petits fascicules, petits livres ou fiches circulent un peu partout… Si vraiment vous souhaitez vous lancer, préférez-leur un vrai livre d’aromathérapie et ne restez pas sur une première idée, essayez de recouper les informations afin d’éviter des erreurs. Ne pas hésiter à demander conseil à un pharmacien, un médecin ou un aromathérapeute.
Précautions sur les Huiles Essentielles à lire absolument :
A venir :

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Cliquez pour planter des arbres

un.arbre.free.fr/Anissina

Cliquez sur la feuille pour valider votre vote

100'000 clics pour 24 arbres

Vous pouvez repasser toutes les 12h

Merci de tout coeur ♥