Cuisine

Après Le temps des cerises il est temps de savoir quoi en faire… de toutes ces cerises ! Il faut dire que nous sommes repartis en chercher avec zhom et nous en avons récupéré deux autres plein paniers… Prise par le temps car elles pourrissaient sur place tellement elles étaient bien mûres et que je n’avais pas le temps de me lancer dans des confitures et autres sirops de cerise -(mais j’ai des cerises jaunes qui vont bientôt être mûres pour cela :)- j’ai dû me résoudre à les congeler pour pouvoir m’en resservir pour plus tard. C’est tellement facile à faire et il suffit ensuite d’en prendre une poignée pour mettre dans les clafoutis, charlottes, tartes et/ou fromages blancs...

Si vous faites vos pains et brioches à la MAP*, il vous est surement arrivé de rater une recette parce que le TH de celle-ci ne correspondait pas avec la recette que vous aviez trouvé.

Brioche raplapla, dure comme de la pierre ou soufflé infame qui a on ne sait pourquoi retombé, bref le truc qu'on aimerait éviter surtout quand il s'agit de nourriture.

Pour remédier à cela voici quelques petits programmes et tableaux qui vous seront bien utile pour faire des conversions en tout genre et qui ne vous quitteront plus, une fois adoptés :

C’est la saison des agrumes… Oranges, mandarines et autres clémentines ont fait depuis quelques temps  leur apparition sur les étals des fruits de saison. Leurs rondelles séchées peuvent devenir de jolies décorations en période de l’avent et de Noël.

Alors au lieu de les acheter déjà séchées à un prix honteusement exorbitant, pourquoi ne pas les faire sécher soi-même. Elles diffuseront en même temps un doux parfum fruité dans toute la maison.

Et si vous faisiez votre sucre vanillé au lieu de l’acheter ? C’est très simple et peu coûteux puisque l’on peut réutiliser les gousses de vanille jusqu’à 6 fois…

Ingrédients nécessaires :
  • 500g de sucre (blanc ou de canne peut importe)
  • 2 gousses de vanille
Dans un pot hermétique mettre les gousses de vanille et recouvrir de sucre. Laisser mariner ainsi pendant une à deux semaines au moins le temps que le

Bon nombre de cucurbitacées étaient pratiquement inconnues en Europe avant Christophe Colomb. Seule était connue et cuisinée à cette époque la gourde ou courge calebasse. 
Il y a quelques années encore, il était assez difficile de trouver ces dernières dans les étals des marchés ou supermarchés, alors qu’aujourd’hui les variétés proposées sont quelques fois assez impressionnantes, citrouilles, potirons, potimarrons, pâtissons et autres courges se disputent la vedette.
Cultivées d’octobre à décembre, cuisinées en soupe, en tarte ou même en purée, de l’entrée au dessert en passant par le plat de résistance, les cucurbitacées s’accordent à tous les goûts et à toutes les envies.

En cuisine il m’arrive souvent de n’utiliser que des jaunes d’œufs surtout pour faire ma crème pâtissière de base qui me sert à réaliser de succulentes crèmes anglaises, au chocolat et tutti quanti… Et bien évidemment il me reste toujours du coup des blancs d’œufs.

Alors  plutôt que de les jeter (quel gaspillage) et si je n’ai pas le temps de m’en servir tout de suite dans une nouvelle recette comme une mousse gourmande au Chocolat, je les congèle :

Cliquez pour planter des arbres

un.arbre.free.fr/Anissina

Cliquez sur la feuille pour valider votre vote

100'000 clics pour 24 arbres

Vous pouvez repasser toutes les 12h

Merci de tout coeur ♥