J’adore tous les trucs fait-maison mais malheureusement pour moi je ne suis pas très douée de mes mains et la fabrication d’une simple confiture me pose souvent des problèmes, pas très fut-fut la fifille !!! Même les plantes vertes les plus coriaces finissent par rendre l’âme avec moi. 

Je tiens quand même à préciser aussi que je ne suis pas une écologiste pure et dure et pour rien au monde je ne me priverai de ma voiture, du sacro-saint lave-vaisselle, de mon sèche-linge adoré ou de mon ordi-mini... Je ne fais pas non plus partie d’une secte (au cas où on me prendrait pour une illuminée !) et je ne chercherai pas à vous vendre quoi que ce soit. 

Ceci étant dit, pas besoin d’élever des chèvres au fin fond du Larzac pour participer un peu à la protection de notre belle planète bleue...

Bon, vous allez me dire quel est le rapport avec les jumeaux ? Pas grand certes ! 

Sauf que, maman de jumeaux, lasse de voir mes enfants et parfois moi-même développer urticaires et autres allergies aux substances contenues dans les produits de toilette ou ménagers (lessive, pschitt-pschitt...), j’ai pris le taureau par les cornes et commencé le "Grand Ménage"

Petit à petit dès que je finissais des produits (de toilette ou ménagers) kkbeurks, je n’en rachètais plus et j'ai fini par les remplaçer par des produits naturels tout aussi efficaces et souvent beaucoup moins chers.

Les ingrédients de base que j’utilise, je les ai trouvé soit dans mon supermarché soit sur le net. En fait il y en avait déjà qui traînaient depuis longtemps dans mes placard mais je ne leur accordais pas assez d’attention.

Et pour les trucs ou les ’tites recettes, j’ai fait appel à ma grand-mère, ma tante, ma mère et j’ai fouiné deci-delà sur le net.

Étant de nature très fainéante, j’ai d’abord commencé par utiliser quelques ingrédients de remplacement seuls. Et comme je ne m’appelle pas Hermione (je pense à elle parce qu’en ce moment les enfants se repassent le film d'Harry Potter en boucle) et que je n’ai pas non plus la science infuse, il est vrai qu’au début j’avais pas trop envie de me lancer dans des recettes "hyper-méga-compliquées" impossibles à réaliser, qui auraient fini par me prendre la tête et que j’aurai fini par laisser tomber. Donc j’ai cherché les recettes les plus simples et les plus faciles à réaliser et c’est à petite dose que je me suis mise à les faire. De fil en aiguille j'ai pris de l'assurance et je me suis dans des recettes plus élaborées, j'ai testée, je me suis trompée, j'ai fait des ratages mais je ne me suis pas découragée.

Bein finalement, c’est pas si dur que ça et je dirais même que pour une fois que je ne rate plus mes mélanges, je suis plutôt fière du résultat.

Publié le 24 février 2008 sur mes elféebulations : Comment je suis devenue écono’logique…


1-note-partage-flche